Gérold Ier de Vintzgau

Page d’aide sur l’homonymie

Pour les articles homonymes, voir Gérold.

Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources ().

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références »

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?

Gérold Ier de Vintzgau
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Abbaye de ReichenauVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Hado de Anglachgau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Reginsinde (?) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Hildegarde de Vintzgau
Gérold
Erbio (d)
Udalric Ier (d)
Uto (?) (d)
Erbo (?) (d)
Adrianus (?) (d)
Roadbert (?) (d)
Adrien d'Orléans
Ulrich I Graf im Argengau (d)
Megingoz of Anglachgau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Statut
NobleVoir et modifier les données sur Wikidata

modifier - modifier le code - modifier WikidataDocumentation du modèle

Gérold Ier de Vintzgau[1], mort à la fin du VIIIe siècle, est un aristocrate germanique, comte en Anglachgau et Kraichgau, mais surtout père d'Hildegarde de Vintzgau, la seconde épouse de Charlemagne et la mère de Louis le Pieux.

Biographie

On sait dans l'ensemble peu de choses de Gérold. Il semble cependant se rattacher à la famille des Agilolfing, la première dynastie régnant en Bavière. Mais son ascendance exacte n'est pas assurée.

Selon Pierre Riché[2], il est le fils d'un Agilulf, peut-être fils de Théodon, fils d'un autre Agilulf. Selon d'autres sources[réf. nécessaire], il serait le fils d'Hado de Vintzgau et de Gerniu de Souabe, cet Hado se rattachant cependant à la lignée d'Agilulf.

À la vue de ses possessions situées dans la moyenne vallée du Rhin, il pourrait aussi être un membre de l'aristocratie franque installé en Alémanie après la répression du soulèvement de la noblesse de ce pays[réf. nécessaire].

Il épouse une fille du duc d'Alémanie Nebe, appelée Emma ou Imma. De ce mariage naît, en 758, Hildegarde, qui, en 771, se marie avec Charlemagne, malgré son jeune âge, après la répudiation de sa deuxième femme, Désirée[3]. Il a aussi un fils appelé Gérold, avec lequel il est parfois confondu.

En 784, lui et son épouse font d´importantes donations à la toute récente abbaye de Lorsch. Il s'agit de domaines situés aux alentours de Worms et d´Heidelberg.

Il est aussi mentionné comme comte en Baar en 779 et en 783[4].

En ce qui concerne sa mort, sont proposées les dates soit de 784/786 soit de 795.

Union et descendance

De son mariage avec Emma naissent :

Filiation incertaine :

Notes et références

  1. Généalogie de Gérold sur le site Medieval Lands.
  2. Pierre Riché, Les Carolingiens, Tableau V : Familles de Bavière et d'Alémanie.
  3. Généalogie d'Hildegarde sur le site Medieval Lands.
  4. (de) Généalogie de Gérold sur le site Genealogie-Mittelalter.
  5. (de) Généalogie de Udalrich sur le site Mittelalter-Genealogie.
  6. Pierre Riché, Tableau V, qui désigne Adrien par un X.
  • icône décorative Portail du haut Moyen Âge